Caps. de Vie: (LE SUICIDE)

bar

Qui n’a jamais connu de circonstances tragiques et douloureuses telles que l’on peut perdre l’espoir ? Accidents, catastrophes, maladies, deuils, déceptions sentimentales, remords… et nous pourrions continuer une longue liste de sujets qui mènent au désespoir. Il y a des cas que l’on croit irrémédiables, des souffrances physiques, morales ou même simplement la peur de l’avenir qui donnent l’envie d’en finir avec la vie.

A ceux et celles qui ont la pensée de se suicider, je leur demande de lire ce message jusqu’au bout ; cela ne vous prendra qu’un instant. Qu’est-ce que quelques minutes de lecture comparées à l’océan sans rivage de l’éternité dans laquelle vous vous plongeriez si vous mettiez votre pensée à exécution ?

Savez-vous ce qu’il y a après la mort ?

« Comment voulez-vous que je le sache ? me répondrez-vous peut-être. Personne n’en est revenu pour nous le dire ! »
Vous vous donneriez donc la mort sans savoir où elle vous mène ! Serait-ce raisonnable ? Si personne n’en est revenu pour nous le dire, Celui qui tient notre vie dans sa main et qui, seul, a le pouvoir de la donner ou de la reprendre, a bien voulu nous révéler ce qui, sans Lui, nous serait inconnu. La Bible, sa Parole, définit  la mort comme étant le corps qui retourne à la poussière, l’esprit retournant à Dieu qui l’a donné (Ecclésiaste 12 v.7). Et comment l’esprit (ou l’âme) de celui qui se donne la mort peut-il se présenter devant Dieu après avoir commis un tel crime : le meurtre de sa propre personne ?
« Il est réservé aux hommes de mourir une fois, et après cela, le jugement » nous dit aussi la Bible (Hébreux 9 v.27). Mourir une fois, donc aucune possibilité de revenir en arrière, pas de "deuxième chance".

Un évangéliste proclamait dans sa prédication : « Le suicide est l’acte irréparable le plus grave qu’un homme puisse commettre. Pour se soustraire à sa misère ici-bas, il va se livrer à la condamnation éternelle, à laquelle il n’y a aucun espoir d’échapper. Il dispose de la vie que Dieu lui a donnée et dont il est responsable, il la rejette pour apparaître devant le Dieu saint, son juge ».

« Prépare-toi à rencontrer ton Dieu ! » (Amos 4 v.12)

Non seulement celui ou celle qui se suicide commet un péché grave en désobéissant au commandement divin « Tu ne tueras pas » (Exode 20 v.13) mais il se jette dans l’au-delà sans savoir si son avenir est assuré, sans savoir comment il rencontrera son Dieu ni comment fera face à son jugement.

Il veut mettre fin à sa vie, pensant se débarrasser de son fardeau actuel de souffrances et ignorant (volontairement ou involontairement) le sort terrible qui l’attend après la mort : éternité de regrets et de souffrances que le Seigneur Jésus a comparé maintes fois aux « ténèbres de dehors, là où seront les pleurs et les grincements de dents ». Les souffrances de cette terre ne sont pas comparables à celles qui sont éternelles pour ceux et celles qui meurent sans avoir saisi, par la foi, le salut que Dieu offre à tous. Pour en avoir une idée, lisez la parabole du riche et de Lazare dans l’Evangile selon Luc, chapitre 16 versets 19 à 31. Dans l’au-delà, le riche était tellement tourmenté qu’il suppliait que Lazare lui soit envoyé pour tremper dans l’eau le bout de son doigt et lui rafraîchir la langue.

Quelle solution ?

Dieu, dans son amour infini, a donné son Fils unique qui s’est offert lui-même en sacrifice pour expier nos péchés. En vertu de son œuvre accomplie parfaitement à la croix, il pardonne à tous ceux qui se repentent et qui croient. Il n’est pas trop grands péchés que Dieu ne puisse pardonner. Mais si, à quelqu’un qui a tué son prochain Dieu laisse encore un temps pour qu'il se repente et croie, pour celui qui se tue lui-même, après la mort, il n’y a plus aucun espoir possible, et c’est l’attente terrible du jugement…

Au lieu de vous jeter dans la mort éternelle, jetez-vous dans les bras du Sauveur qui vous donne la vie éternelle. Dieu vous aime et ne veut pas votre perdition. « Il a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3 v.16)

Le fardeau de vos souffrances, de votre désespoir, de vos péchés est-il trop grand pour vous ? Venez à Jésus qui vous invite : « Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et apprenez de moi, car je suis débonnaire et humble de cœur ; et vous trouverez le repos de vos âmes ! » (Matthieu 11 v.28-30).

Je disais un peu plus haut que celui qui met fin à sa vie pense se débarrasser de ses souffrances d’ici-bas alors que celles-ci ne sont pas comparables à celles qu’il attend après la mort et qui sont éternelles.
Par contre, écoutez ce que dit la Parole de Dieu à tous ceux qui ont mis leur pleine confiance en Jésus Christ, leur Sauveur : « …les souffrances du temps présent ne sont pas dignes d’être comparées avec la gloire à venir qui doit vous être révélée. » (Romains 8 v.18)

Un choix

Ami, aujourd’hui, vous avez un choix à faire :

     La vie éternelle   ou   la mort éternelle,
            La gloire éternelle   ou   les tourments éternels,
Être avec Jésus qui vous invite à vous repentir   ou   avec Satan qui vous pousse à vous détruire.

Que choisissez-vous ?

 

« Regarde, j’ai mis aujourd’hui devant toi la vie et le bonheur, et la mort et le malheur …
J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie afin que tu vives. »
(Deutéronome 30 v. 15 et 19)


Confiez-vous !

Tous les conseillers, psychologues, médecins vous conseilleraient avec raison de parler de vos pensées suicidaires à quelqu’un. Mais à qui ? Est ce que je trouverai un confident qui me comprenne?  Mais qui pourrait m’aider, qui pourrait ôter ce poids si lourd de mes souffrances, de mon désespoir ?

Venez à Jésus par la foi. Vous ne le voyez pas mais il est là et vous tend la main, prêt à vous écouter. Dites-lui tout ce que vous avez sur le cœur. Il le sait mais il veut que vous vous confiez en lui. Parlez-lui de vos soucis, de votre misère. Ecoutez-le en lisant sa Parole, l’Evangile et quand vous croirez, vous pourrez de nouveau être heureux(se)

-----------------------Qu'en pensez-vous?  Pierre-------------------

Retour à la page d'accueil, cliquez→→→ ICI