TÉMOIGNAGE DE PIERRE (Webmestre de ce site)

Flag Counter

 

 

TÉMOIGNAGE   DE   PIERRE (webmestre de ce site)

       En quelques mots, je vais vous raconter comment j’en suis venu, à un certain moment de ma vie, à mettre ma confiance en celui que la Bible appelle le Sauveur,  le Seigneur des seigneurs, le Roi des rois, le Fils de Dieu: JÉSUS.

       J’ai été élevé dans une famille catholique mais non-pratiquante. L’enseignement catholique donné à l’école faisait en sorte que les personnages religieux tels que Jésus, Marie et les saints et les endroits comme le ciel,  l’enfer et le purgatoire faisaient partie de mes croyances religieuses de jeunesse.  Vers l'âge de 15 ou 16 ans, cependant, j'ai fait une expérience personnelle troublante et pris conscience par moi-même de l'existence du vrai Dieu. Ça c'est passé à un cours de biologie à l'école. C'était dans une pratique où on devait disséquer et analyser un oeil de boeuf. Le prof s'évertuait à nous convaincre que la nature avait fait  par hasard cette merveille de complexité. Moi, en regardant l'anatomie de l'oeil et son fonctionnement je ne pus que réaliser que le concepteur de cette belle machine ne pouvait être que Dieu, le Créateur.  C'est à ce moment que ma foi au véritable Dieu débuta. À cette époque, donc, ma vie spirituelle se bornait à essayer de croire plus ou moins en ces enseignements religieux reçus à l'école tout en étant à la recherche de ce Dieu dont  je venais de faire la découverte à ce cours de biologie.

     À partir de 17 ans, comme la plupart des adolescents de mon âge, je ne me souciais plus, ni de Dieu, ni de religion... Le monde et ses attraits m'attiraient au point de me faire oublier le côté spirituel de ma vie. 

Quelques années plus tard, cependant, suite à la lecture de livres traitant d’extraterrestres et aux visionnements de plusieurs documentaires un peu ésotériques, j’en étais venu à penser que Jésus était probablement un extraterrestre parmi tant d’autres, tout comme Mohamed, Bouddha ou Krishna. J’avais conclu, alors, que tous les enseignements religieux plus ou moins bibliques que j’avais appris dans ma jeunesse, tels que le ciel, l’enfer, les péchés, Jésus et les saints, étaient des histoires, des fables et des légendes pour faire peur aux gens afin de les contrôler. Je me suis alors élaboré et forgé ma propre petite religion qui consistait à faire le bien autant que possible pour essayer de plaire à cet Être supérieur (Dieu) qui aurait créé toutes choses comme cet oeil de boeuf au cours de biologie. J'étais à Sa recherche.  Les nombreux scandales de mœurs tels que la pédophilie de plusieurs prêtres et autres choses graves qui se déroulaient au sein de l’église de Rome ont sûrement contribué à ce que je prenne cette décision d’abandonner la religion de mes parents.

      Donc, de 17 à 33 ans, le côté spirituel de ma vie était très mêlé et embrouillé mais je me questionnais beaucoup sur ce Dieu créateur dont l'existence ne faisait plus aucun doute pour moi. Qui était-Il? Où était-Il? Dans cette période, cependant, un merveilleux événement survint: la rencontre de celle qui allait devenir mon épouse chérie et la mère de nos deux enfants. On se maria en 1973, j’avais 22 ans et ma fiancée en avait 16.

      En 1984, à l’âge de 33 ans, j’ai dû remettre en question tout ce que je pensais être la vérité en ce qui concernait mes croyances.

       La sœur de ma femme et son conjoint qui vivaient à  Vancouver, étaient de passage dans notre région à l’été 1984 et nous les avions invités à venir passer quelques jours à la maison.  Lui, mon beau-frère, avait une Bible qu’il lisait et il nous parlait de Dieu, de Jésus, des prophéties bibliques et des fléaux de l’Apocalypse qui s’en venaient bientôt. Laissez-moi vous dire qu’on avait des discussions assez vives : moi avec mes extraterrestres et lui avec sa Bible et son Dieu.  Un après-midi, nous étions assis autour de la table de cuisine et il prit sa Bible et me fit lire un passage dans Ésaie (c’est un livre de l’Ancien Testament) qui disait et je cite : Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas.  Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, c'est de nos douleurs qu'il s'est chargé ; et nous l'avons considéré comme puni, frappé de Dieu, et humilié.  Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.  Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre voie ; et l'Éternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous.  Il a été maltraité et opprimé, et il n'a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu'on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent ; Il n'a point ouvert la bouche.

      Après cette lecture, il me demanda : ‘'de qui est-il question dans le passage que tu viens de lire?’’  Bien entendu, je lui ai répondu que ça parlait sûrement de Jésus car ça me rappelait ce que j’avais appris dans le cours de religion à l’école,  quand j’étais jeune…

      Il prit alors un autre passage de sa Bible et me le fit lire. C’était un passage dans les Psaumes qui disait et je cite : (22: 1) Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné, et t'éloignes-tu sans me secourir, sans écouter mes plaintes ?..... Et moi, je suis un ver et non un homme, l'opprobre des hommes et le méprisé du peuple......Tous ceux qui me voient se moquent de moi, ils ouvrent la bouche, secouent la tête :  Recommande-toi à l'Éternel ! L'Éternel le sauvera, Il le délivrera, puisqu'il l'aime !.....Je suis comme de l'eau qui s'écoule, et tous mes os se séparent ; mon cœur est comme de la cire, il se fond dans mes entrailles......Ma force se dessèche comme l'argile, et ma langue s'attache à mon palais ; tu me réduis à la poussière de la mort......Car des chiens m'environnent, une bande de scélérats rôdent autour de moi, ils ont percé mes mains et mes pieds....

      Après cette lecture, il me demanda encore: ‘’de qui crois-tu qu'il est question dans cet autre passage que tu viens de lire?’’  Bien entendu, je lui ai répondu que ça parlait encore de Jésus car je venais de lire: ils ont percé mes mains et mes piedset ça me rappelait la crucifixion de Jésus. Il me dit qu'en effet ce texte parlait de Jésus. Il me demanda alors: ‘’quand crois-tu que ces 2 passages que tu viens de lire ont-ils été écrits?’’  Je lui répondis que ce devait être pas longtemps après que Jésus fut crucifié sur la croix. Il me répondit, à ma grande surprise que le premier passage que j’avais lu avait été écrit non pas dans le temps de Jésus mais plutôt 8 siècles avant l’événement et le deuxième passage près de 10 siècles avant la crucifixion... J’étais stupéfait…  C’est alors qu’il m’expliqua que la Bible contenait des prophéties et que toutes les prophéties qui étaient écrites dans la Bible s’étaient réalisées à la lettre ou étaient pour se réaliser. Il me montra plusieurs autres prophéties dans la Bible qui s'étaient accomplies: des naissances, des événements importants, des guerres etc... Je compris alors que la Bible était vraie, Je compris aussi pourquoi on l’appelait la Parole de Dieu.

(Dieu dit dans la Bible: ''J'annonce dès le commencement ce qui doit arriver et longtemps d'avance ce qui n'est pas encore accompli''  Ésaie 46:10)

À partir de cet instant, mon opinion concernant Jésus changea radicalement. Jésus était non pas, comme je pensais avant,  un extraterrestre mais le Fils de Dieu fait homme venu pour me sauver. Je venais de trouver Dieu. Celui que je cherchais depuis si longtemps: le Dieu de la Bible.

      En repassant dans ma tête ce que je venais de lire (le châtiment qui me donne la paix est tombé sur Lui) et aussi (l’Éternel a fait retomber sur Lui, l’iniquité de nous tous)  je compris et je crus ce que Dieu voulait me faire comprendre : si le châtiment que je mérite pour mes péchés a été supporté par Jésus à la croix, oui, si Dieu a fait retomber sur Lui tous mes péchés, alors, moi, je n’ai pas à avoir peur du châtiment de Dieu , je n’ai plus à craindre l’enfer après ma mort… Si Jésus a payé à ma place, je n’aurai pas à payer une deuxième foi pour les mêmes péchés… donc sans prétention et en me basant que sur la parole de Dieu qui est la vérité, je pouvais donc affirmer que j’étais sauvé.  À partir de cet instant, ma vie s’est radicalement transformée pour le mieux… Avant, je nageais dans l'incertitude, j’étais triste, le poids de mes péchés m'accablait, j’étais comme mort spirituellement. Je ne croyais pas en Jésus et surtout pas à ce qu’Il avait fait pour moi à la croix. J’étais perdu. Mais, après que j’eus mis ma pleine et totale confiance en Jésus pour mon salut, je me sentis revivre et remplis de bonheur avec une assurance certaine qu’à ma mort, j’irais au Ciel, grâce à mon Sauveur qui avait pris ma place sur cette croix pour subir la condamnation que moi j’aurais dû subir pour mes péchés.

      Voilà…depuis les 33 dernières années mon épouse et moi n’avons jamais remis en question notre foi en notre Sauveur et Seigneur Jésus qui nous a tant aimé au point de donner sa précieuse vie pour nous.

La Bible nous dit que Dieu nous donne ce témoignage:   « Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie. »  1 Jean 5.11, 12

Et aussi: "Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui."  Jean 3:36

Moi, je crois, je fais confiance au Fils →  j'ai la vie éternelle → la colère de Dieu ne sera jamais sur moi.

Vous, maintenant, vous avez un choix important à faire:  Croire ou ne pas croire au Fils de Dieu (Jésus), Lui faire confiance ou ne pas Lui faire confiance... Un choix important pour vous car ce choix déterminera où vous passerez votre éternité. Pensez-y.

CIEL

OU

feu

Retour à la page d'accueil, cliquez→→→ ICI

   Pierre 

.............................................................................................................................